Recrutement: comment déceler la perle rare?

Photo: © 123RF / racorn

Vous est-il déjà arrivé de recruter une collaboratrice qui répondait à toutes vos attentes, voire plus ? Si ce n’est pas le cas, Élodie Vialle vous donne ses huit conseils pour faire de vous un recruteur de perles rares.

 

Son attitude en entretien

Il y a des signes qui ne trompent pas. La première impression peut vous donner une bonne indication sur la personne qui se trouve face à vous. Si la candidate est très souriante, avenante sans être exubérante, c’est d’ores et déjà un bon signe. Si elle respire la joie de vivre et vous regarde dans les yeux, sachez qu’elle mérite votre attention. D’autant que si elle se comporte ainsi avec vous, il y a de fortes chances pour qu’elle agisse également ainsi avec vos clientes.

 

Des chiffres pour se présenter

Une bonne recrue est celle qui étayera son discours de preuves tangibles, notamment de chiffres justifiant ses performances. Par ailleurs, au fil de votre échange, si elle essaie de structurer ses idées avant de s’exprimer et s’attache à vous donner du concret, cela laisse à penser que vous vous trouvez face à une excellente vendeuse. De plus, le fait de répondre clairement à une question sans évincer le sujet est aussi un point à retenir.

 

Des références solides

Une candidate qui arrive avec des références solides ne doit pas être ignorée. La perle rare est celle qui n’a rien à cacher et qui vous donne les noms et les coordonnées de ses responsables à contacter. Elle essayera d’être claire dès le début de l’entretien et évoquera spontanément son passé professionnel. Un profil mature et qui fait preuve d’empathie est probablement celui qu’il vous faut.

 

L’épreuve du test

Le fait qu’elle vous propose d’elle-même un test de vente ou une journée d’essai est un point non négligeable. Son CV n’est pas génial, mais elle est prête à montrer ce qu’elle sait faire, voilà encore un bon point. N’oubliez pas qu’un entretien est stressant. Il faut donc se concentrer sur le comportement en situation réelle. Elle possède une capacité hors du commun à être productive, retenez-la.

 

Une négociation sur variables et non sur salaire

Vous saurez qu’en face de vous se tient quelqu’un de compétent si elle essaye de négocier des variables et non pas son salaire. La candidate qui va négocier des primes sur les ventes démontre qu’elle est consciente de ses compétences et de sa capacité à vendre. C’est un très bon indice qui, rapidement, pourra se vérifier.

 

Une dose d’honnêteté

Si elle peut vous expliquer les raisons de sa dernière expérience professionnelle peu concluante et si elle assume ses torts, sachez que vous avez en face de vous une collaboratrice responsable et mature.

 

Curieuse sur ses concurrentes

Une candidate qui cherche à savoir qui se trouve en face d’elle tient compte

de l’environnement concurrentiel. Et c’est un bon point. Les postulantes n’ont pas forcément envie d’entendre que la concurrence est meilleure. Si elle veut l’entendre, c’est pour mieux mettre en avant des qualités différentes. Par ailleurs, sa détermination la conduira à se positionner comme le profil à recruter.

 

Consciente de vos besoins

Il faut parfois faire abstraction de certains points de l’entretien pour se concentrer sur la personne. Tenez compte de son tempérament, bien sûr, et dites-vous qu’une candidate moins polissée et plus punchy que la moyenne pourrait bien être votre perle rare. Quand vous recrutez, pensez au potentiel qui se cache derrière un joli sourire, à ce qu’elle pourrait vous apporter si vous lui donnez les moyens de progresser. Enfin, et avant toute chose, définissez ce dont vous avez besoin : une exécutante qui suivra simplement les consignes ou une collaboratrice qui voit grand et qui va tout donner pour booster votre entreprise ? À vous de choisir.

  

Propos recueillis par Inès El laboudy